Une réponse au harcèlement scolaire : la pleine conscience

Le 9 Novembre 2017 aura lieu la journée nationale de lutte contre le harcèlement scolaire. En France, 700 000 élèves sont concernés (Source : Ministère de l’Education Nationale). Si le phénomène a longtemps été nié, il fait partie des priorités de l’Education Nationale depuis 2012. Un numéro, le 3020, a par ailleurs été mis en place afin que parents, victimes, témoins, professionnels puissent être écoutés et conseillés dans leurs démarches.

 

Définition du harcèlement scolaire

Le Ministère de l’Education Nationale donne la définition suivante :

« Le harcèlement se définit comme une violence répétée qui peut être verbale, physique ou psychologique (…) Lorsqu’un enfant est insulté, menacé, battu, bousculé ou reçoit des messages injurieux à répétition, on parle donc de harcèlement. »

 

Même s’il a toujours existé, les formes sous lesquelles il se manifeste ont évolué. En effet, le développement des nouvelles technologies (téléphone portable) et l’explosion des réseaux sociaux a fait naître le cyber harcèlement, ne laissant aucun répit aux victimes.

 

 

Une solution qui favorise le respect des différences et donc le mieux-vivre ensemble

Aujourd’hui, les mesures mises en place dans les établissements consistent essentiellement à renforcer la présence d’adultes formés et à rendre les élèves acteurs de la lutte contre le harcèlement scolaire.

 

Si l’école est avant tout un lieu de transmission de savoirs, elle est également le lieu où les élèves apprennent à vivre ensemble. Et cela passe par le développement de compétences sociales qui s’appuient sur la connaissance de soi et l’empathie. C’est dans cet objectif que Laetitia Robbiano a créé Vivre son adolescence.

Elle confie :

« Aujourd’hui, le système éducatif se concentre sur le savoir et le savoir-faire alors que le savoir-être est essentiel pour l’avenir des jeunes, dans leur vie personnelle comme professionnelle. Apprendre à mieux se connaître est également une clé pour diminuer les comportements agressifs et le harcèlement à l’école. La méditation pleine conscience, qui permet d’être attentif à ce qui se passe en nous, montre des résultats très positifs sur l’apaisement du climat scolaire. »

 

« L’attention ça marche », méthode d’Eline Snel

En complément de la prévention existante, de plus en plus d’établissements intègrent des programmes de méditation pleine conscience. La méthode utilisée par Laetitia Robbiano est celle développée par Eline Snel (auteure de « Calme et attentif comme une grenouille ») : « L’attention ça marche ». Elle s’est inspirée du programme pour adultes de Jon Kabat Zinn ayant fait l’objet de nombreuses recherches scientifiques, en adaptant les exercices en fonction de la catégorie d’âge : 4-8 / 8 -12 / 12-14 et 15-19 ans. La méthode alterne des activités de respiration, de concentration et d’observation, le tout de façon ludique.

Laetitia Robbiano précise :

« Les effets de la méditation sont multiples : concentration plus grande, qualité de sommeil améliorée, réduction du stress, régulation des émotions et donc diminution des réactions impulsives. C’est un changement intérieur qui s’opère et qui se traduit par plus de compassion pour les autres. C’est en cela que c’est une réponse très appropriée au harcèlement scolaire. En plus du programme de 8 à 10 semaines, il est nécessaire qu’un enseignant sensible à cette pratique s’exerce avec les élèves chaque jour. 5 min quotidiennes peuvent suffire. Aujourd’hui je propose ce programme dans mon cabinet mais ma volonté est de l’élargir aux établissements scolaires. »

 

 

A propos de Vivre son adolescence

Le réseau Vivre son adolescence accompagne les jeunes de 11 à 20 ans dans le développement d’aptitudes propres à leur équilibre et indispensables à leur évolution personnelle, afin de contribuer au respect des différences et de lutter contre le rejet et l’isolement.

Des ateliers sur des thématiques spécifiques comme la confiance en soi ou la gestion des émotions sont proposés en plus de coachings individuels.

Une première antenne a ouvert au 120 rue Bressigny à Angers en mars 2017.

Site web : www.vivresonadolescence.fr

Page Facebook : https://www.facebook.com/VivreSonAdolescence/

Contact : Laetitia Robbiano

Tél : 06.85.44.73.99

Mail : contact@vivresonadolescence.fr

 

Communiqué de presse

 

 

 

 

Ecrire un commentaire